La ville de Longeville-lès-Metz

met en place

Un Jardin Partagé

Cette initiative est apparue dans le cadre des ateliers participatifs des personnes de plus de 65 ans et des jeunes de 10 à 15 ans.

Ce Jardin Partagé sera ouvert à tous les Longevilloises et les Longevillois.

Idéalement, deux sites seront créés : l’un situé derrière la Mairie et l’autre sur l’Ile à côté du Centre Pierre Rodesch.

Les quelques arbres (essentiellement des conifères) abattus dans le verger situé à l’arrière de la Mairie, dans le cadre de la mise en place de ce Jardin Partagé seront remplacés par des arbres fruitiers et de la vigne.

La mise en œuvre de ce Jardin Partagé débute ce Printemps 2021.

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qu’un jardin partagé ?

Un jardin partagé est un jardin conçu, construit et cultivé collectivement par les habitants d’un quartier d’une ville, d’une commune.

Ces jardins se fondent sur des valeurs de solidarité, de convivialité, de lien et de partage entre les générations.

Le but est de produire ensemble : légumes, fleurs, fruits, plantes aromatiques, médicinales.

Les jardins partagés permettent non seulement de cultiver la terre en vue d’y créer un potager mais aussi de tisser des liens et de réaliser des rencontres.

L’ambiance y est très conviviale et les échanges sont appréciés, chacun amenant sa pierre à l’édifice.

Le rôle du jardin partagé

Il crée les rencontres, et mélange des personnes de tout âge aux idées et aux pratiques variées.

Il permet l’apprentissage sous une forme collective (échange de savoir-faire, de techniques et astuces jardinières).

Il sensibilise aussi sur l’aspect écologique, la préservation de la biodiversité, le traitement des déchets, le compostage et la récupération de l’eau de pluie.

Un jardin pour qui ?

Un jardin partagé est fait pour tous.

Il n’est pas utile de savoir jardiner pour en faire partie, le jardinage s’apprendra par l’échange avec des personnes plus expérimentées, ce qui permettra de tisser des liens.

Les jardiniers y cultiveront tout en respectant la nature et en prohibant l’usage des pesticides.